STAGE KARATE – VICHY 26 & 27 janvier 2019

Pour la première fois de son histoire, FRANCE SHOTOKAN organise un stage Enfants/Ados National à Vichy. Godan de FRANCE SHOTOKAN, c’est Robert AMETTLA qui est à la manœuvre fort de son expérience avec l’un des plus gros dojos FSK de France en nombre de jeunes pratiquants. Il est secondé dans cette tâche par une excellente équipe de Port Saint Louis avec Juju, Mourad & Dédé. Lionel AGUILAR, Godan et DTN de FSK sera également
présent et dirigera quelques entraînements.
Le dojo de Plaisance du Touch sera représenté avec Léo et Maël BALLAIS, Simon RATTI, Mathys TARRAUBE SAUVE & Noé SENARD. Les jeunes sont impatients de partir ce Samedi 26 Janvier, au petit matin à 6h30.
Après un trajet sans encombre, bien qu’avec une météo peu clémente, nous voilà arrivés. Nous sommes les premiers et nous avons profité de ce temps pour nous promener dans le superbe parc du CREPS de Vichy, bien connu des adeptes du Stage Spécial National.

Les représentants de chaque dojo arrivent peu à peu et enfin l’équipe de Port Saint Louis avec le bus que nous utiliserons tous pour nous déplacer car nous ne logeons pas au CREPS du fait de la présence d’un autre groupe sur les lieux. J’en profite pour remercier le chauffeur du bus, très sympathique, parfaitement bien intégré dans le groupe et qui ne s’est jamais départi de sa bonne humeur malgré la quantité extraordinaire de boue ramenée par les enfants lorsque nous sommes partis vers l’hôtel.

Après un bon repas nous attaquons le premier entraînement, Victor COELHO le président de FSK est venu nous saluer, se présenter, prendre quelques photos et sentir l’atmosphère de ce nouveau stage.
Échauffement traditionnel puis jeux afin de se mettre en tête les techniques qui vont être travaillées, Oï-tsuki, Gyaku-tsuki, Gedan-baraï, Age-uke et les positions Zenkutsu & Kiba-dachi.
Des ateliers sont organisés avec des accessoires permettant de mieux comprendre comment bien travailler le coup de poing en avançant oï-tsuki et le coup de pied de face, mae-geri. Robert sait y faire ; tout le monde est bien motivé.

Après la pause, nous continuons avec Lionel et les enfants commencent à travailler des petits enchaînements en prélude aux combats du lendemain.
Trois heures de karaté le premier jour, cela n’a visiblement pas entamé l’énergie de nos jeunes karatékas. Après le repas du soir, toujours pris dans les locaux du CREPS, nous nous réunissons tous dans le dojo. Chaque adulte accompagnateur se présente, présente son dojo et répond aux nombreuses questions des enfants. L’équipe d’encadrement est constituée de plusieurs Godan, plusieurs Sandan, Nidan, Shodan et même des adultes débutants.
A l’hôtel, les jeunes se sont regroupés par affinité dans les chambres et ont bien apprécié cette soirée passée entre copains.
Le lendemain, l’échauffement est pris en charge par un jeune de Port Saint Louis qui a un sacré mawashi-geri. L’échauffement est complété par des jeux bien physiques, puis on reprend les enchaînements avec Lionel, oï-tsuki/gyaku-tsuki/mae-geri, maete/gyaku-tsuki/mae-geri /mawashi-geri jambe avant…
Enfin l’entraînement se termine par des combats avec protections permettant aux jeunes de mettre en application les enchaînements travaillés pendant ce weekend.



Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *