LA GENESE DU CLUB

Au mois de Novembre 1966 Monsieur Durante débuta les cours de JUDO dans le garage de sa propre maison, avec sept jeunes. Deux mois plus tard ils étaient quatorze, six mois après plus de trente élèves suivaient les cours.
Ce n’est que trois ans plus tard, voyant l’importance que prenait le Club, que la municipalité aménagea une salle rue Béoulaygue où le Club a pu fonctionner jusqu’en 1985.

La déclaration officielle du Club ne fut effectuée à la Préfecture qu’en 1972.

EVOLUTION

En 1975, après des problèmes de santé, Monsieur Durante se retire non sans avoir formé un nouveau directeur technique en la personne de Monsieur Fourcade Jean-Claude. Il assure les cours avec Monsieur Païva Francis, et Monsieur Laumonier Jean est élu Président.

Christian Barrué est Champion de France minime UNSS en 1977.

En 1981, Monsieur Laumonier cède la présidence à Monsieur Authier Lucien professeur de Judo et Ceinture Noire 3ème DAN.
A cette époque l’effectif de la section varie entre 60 et 100 licenciés suivant les années. La formation de l’encadrement se poursuit, Messieurs Barrué Christian, Bérounat Patrick et Pagès Robert suivent les cours à l ‘école des cadres de Toulouse afin d’être éducateurs.

En 1984, Christian Barrué participe au championnat de France Militaire ou il se place brillamment 3ème.

En juin 1985, quarante judokas passent 5 jours en Angleterre, à Lingfield, dans le cadre du jumelage avec Plaisance du Touch.
Lors de l’assemblée générale de fin d’année, Monsieur Authier se retire, et est remplacé par Monsieur Robert Pagès à la présidence de la section.

A la rentrée de Septembre 1985, nous emménageons au gymnase avenue Montaigne.
Le Dojo comprend 200 mètres carrés de tatamis et un bureau au premier étage.
Cette année là, Christian Barrué est classé Athlète de Haut Niveau. Il participe à un tournoi en Union Soviétique avec une sélection Midi-Pyrénées de la FSGT (Fédération Sportive et Gymnique du Travail).
Durant cette période, notre Club compte 3 arbitres fédéraux, Messieurs Fourcade et Pagès de niveau II et Monsieur Bérounat de niveau I. Monsieur Philippe Jules est également commissaire de table officiel pour le département.

La formation permanente de nos jeunes se poursuivant, Christian Barrué et Jean-Marc Lagarde passent la saison 1986/87 au centre de formation de Barbazan-Débat (65), où ils obtiennent le Brevet d’Etat de premier degré.

En juin 1987, son remplacement étant assuré, Maître Fourcade se retire laissant la place à nos deux jeunes moniteurs.
Le 6 Juin 1987, se déroule le championnat de France excellence sénior par équipe de club, nous conduirons 22 petits judokas voir tous nos champions français.

Au mois de Février 1988, nous recevons l’équipe nationale d’URSS, qui vient de participer au Tournoi International de la ville de Paris. On imagine aisément la satisfaction de nos jeunes judokas tirant avec ces athlètes internationaux. A cette occasion, notre section organise un entraînement de masse regroupant les meilleurs judokas régionaux.
En Juin de la même année, Robert Pagès cède la présidence de la section à Alain Servat.
Jean-Marc Lagarde nous quitte pour d’autres destinées, Christian assure désormais seul la direction technique des cours.
Faisant suite à nos correspondances, en Décembre 1988, nous accueillons nos amis Polonais à Plaisance du Touch. Entraînements, visites et réceptions laisseront chez nos amis un souvenir inoubliable et une grande envie de revenir parmi nous.

Au mois de Mai 1989, c’est un groupe de 40 judokas qui passera une semaine à Koszalin en Pologne. Un détour par Berlin nous donnera la possibilité de faire quelques clichés du mur avant sa démolition.

Depuis le mois d’Octobre 1989, notre section s’est enrichie d’une discipline supplémentaire, le KARATE-DO. Les cours ont lieu sous la direction d’Alain Delarue et l’effectif des adeptes à ce sport augmente régulièrement.

En Avril 1990, un groupe de judokas assiste aux championnats du monde juniors de Judo à Dijon.

Afin de faciliter l’intégration de l’activité Karaté-do et que notre section soit prête à toute éventuelle expansion, la section Judo change de nom lors de la fin de saison 90/91 pour prendre le nom de SCP_ARTS_MARTIAUX.

Février 1991, une trentaine d’entre nous assiste aux JEUROPA 91 à Lourdes, ce tournoi international de Judo par équipe regroupe bon nombre de judokas ayant participés aux championnat du monde, certains étant même tenant du titre.
Au mois de Juin 1991, nous recevons une nouvelle fois nos amis polonais qui partageront la vie plaisançoise durant une semaine. Encore un souvenir impérissable pour tous nos amis.

Pour la saison 1991/92 les inscriptions atteignent 150 licenciés, la formation permanente se poursuit avec la participation à l’école de cadres de Toulouse de Stéphane Fontana, Cyril Roaux et Frédéric Poujol.
A ce jour ce sont 29 judokas qui ont été formés au sein du Club.
Les résultats en compétitions sont très satisfaisant, Christian Barrué participe au championnat de France FFJDA ; Cyril Rohaux 5ème au championnat de France FSGT

Saison 1992/93: Alain Servat cède la présidence à Philippe Jules

Saison 1993/94: Jean-Jacques est élu président
Peggy Navarro et Laurent Lombez se classent 3ème au championnat de France FSGT minimes.

Saison 1994/95: 76 compétiteurs représentent le club aux différentes compétitions de Judo.
Plaisance se classe 2ème au classement général à la coupe de Villeneuve, mais 1er en mini-poussins(es), poussins(es) et benjamins(es).
Plaisance se distingue aussi à Castelsarrasin en finissant 3ème derrière Castelsarrasin et Montauban venus en nombre.
Plaisance termine 5ème au chamionat régional junior par équipe de clubs

Saison 1995/96: La Coupe Gaubert, attire près de 800 participants.
Devant l’accroissement des effectifs, la Municipalité nous propose de construire une salle spécifique aux Arts Martiaux dans les locaux qui devraient être libérés par les ateliers municipaux. Le club fait partie intégrante du projet et est associé au groupe de travail constitué par la Municipalité.

Saison 1996/97 Jean-Jacques Navarro qui désire prendre du recul partage la présidence avec Serge Lombez .
Le 15 mars nous fêtons les 30 ans du club.
La Coupe Gaubert n’a pas pu être organisée, faute de salle.
Lucien Authier crée l’activité « Détente 3 » qui prendra en juin le nom de TAÏSO ; Activité reconnu par la FFJDA. Elle est  basée sur le développement de la souplesse du corps et permet d’aborder en douceur la pratique des arts martiaux.
La section Karaté progresse (33 enfants 12 adultes)
Jacques Delpérié et Marlène Fillet passe leur BAFA.

Saison 1997/98 Serge Lombez est élu Président.
La Section Arts Martiaux emménage dans un nouveau DOJO « Espace Maurice Cor, 7 ter rue des écoles (ancien ateliers municipaux) à Plaisance du Touch.
Les installations mises à notre disposition par la municipalité sont d’une qualité exceptionnelle ; la salle qui est très accueillante  permet de doubler la surface de tatamis; en annexe il y a une salle de musculation.
Nous dépassons cette année les 300 licenciés toutes disciplines confondues.
La taille de la salle nous permet d’organiser des entraînements de masse de tous les pratiquants.
La section Judo confirme sa bonne forme avec 200 inscriptions ; Le succès est tel que les catégories Mini-Poussins, Poussins et Benjamins affichent complet.

L’encadrement s’accroît : Christian Barrué est secondé par Le Clainche Joel, Huchet Pierre, Laffitte Alain, Boureil Eric, Dailly Guillaume, Baquié Guillaume.
Philippe Jules obtient sa ceinture noire et décroche le titre de commissaire sportif de niveau III inter-région.
En compétition, Mickaël Colombier obtient la seconde place au championnat de France FSGT.

La mise en place progressive de la politique de constitution d’un staff technique autour d’un directeur technique commence à porter ses fruits, Merci à Christian Barrué qui au passage vient d’obtenir son BE2.

Reprise de la compétition Georges Gaubert où 600 judokas d’une trentaine de clubs ont répondu présent.
Nous saluons la sortie de notre journal interne « l’écho du dojo ».
Le Karaté-do poursuit son évolution et compte environ 50 licenciés. Alain Delarue est secondé par Jacques Delpérié qui s’occupe particulièrement de la section enfants et par Serge Fourès.
Première participation en compétition de Ju-jitsukas.
La section Taïso est passée de 5 à 12 en un an.
Les animations fonctionnent bien : Arbre de noël, Carnaval, Sortie de fin d’année.

Saison 1998/1999
Elodie Landousy est vice championne de France FSGT, Romain Hecker est champion Midi-Pyrénées FFJDA et Jérôme Duges est qualifié en championnat de France FSGT.
Mickaël Colombier et Cédric Bachaumard sont admis en section sport-études.
Joel Fourès, Philippe Jules et Laurent Lombez obtiennent la ceinture noire et Francis Ruiz le diplôme de commissaire sportif.
Alain Laffitte et Laurent Lombez obtiennent le diplôme fédéral d’enseignants bénévoles.
L’effectif ju-jitsu est de 32 participants dont 40% de femmes ; un stage est organisé à Andorre.
4 taïsokas préparent le passage de la ceinture verte.
Le Karaté-do organise un stage d’initiation aux stages spéciaux à Aspet.
Jacques Delpérié et Patrick Radigois obtiennent la ceinture noire à Vichy des mains mêmes de Maître Oshima.
C’est Maître Oshima qui, rappelons le, a introduit le karaté en France en 1965 et a créé la première école de karaté sous l’égide de la FFJDA.
Ce sont, en outre, les premières ceintures noires formées au club par Alain Delarue.

Saison 1999/2000
Jérôme Duges nous quitte accidentellement. A 22 ans, après 17 années passées au Club où  il a remporté nombre de victoires et fait plusieurs podiums France. Il laisse un souvenir à jamais gravé dans nos mémoires.

Christian Barrué ne peut plus assurer certain cours en raison de ses horaires de travail ; Dans cette optique, Yannick Barbe ceinture noire 2ème dan intègre l’encadrement de judo ; Les autres moniteurs sont Alain Laffitte, Laurent Lombez et Guillaume Dailly ;
L’équipe cadet participe aux épreuves éliminatoires de la coupe de France. Romain Hecker est champion Midi-Pyrénées de judo FFJDA. Elodie Landousy est qualifiée pour le championnat de France.
Le 1er stage Technique national de Karaté-do est organisé à Plaisance du Touch et est encadré par Joël Vaillant 4ème dan (on compte 65 participants).
Une fête est organisée le 25 mars 2000 pour le 10ème anniversaire de la section Karaté.
L’effectif du Taïso compte 20 participants.

Saison 2000/01, Serge Lombez est réélu président.
En Jujitsu  on note les 2 premières ceintures noires formées au club : Phillippe Bagatte et Christine Jourdes.
Au judo 4 nouvelles ceintures noires ont été obtenues : Aurélie Morandin, Cédric Bachaumard, Cédric Adolfo et Florent Cassagnaud.
Le club est représenté en compétition par 3 commissaires sportifs : Philippe Jules, Aurélie Morandin et Francis Ruiz.
La coupe Gaubert se déroule le 27 janvier avec 700 participants.
En championnat départemental le 14 janvier, Cédric Adolfo-Cédric Bachaumard et Aurélie Morandin termine à la 1ère place.
Au championnat de France le 14/15 avril Cédric Bachaumard et Aurélie Morandin perdent au second tour.
Au Taïso , Laurent Lombez remplace progressivement Lucien Authier qui désire prendre du recul.
En Karaté-do, Elsa Nusset, ceinture marron aide Jacques Delpérié à encadrer les jeunes.
David Escoula obtient sa ceinture noire au stage national de Vichy.
40 karatékas se déplacent à Port St Louis pour assister au stage d’Alain Gabrielli 4ème dan.

Saison 2001/02, Serge Lombez cède sa place de président à Francis RUIZ, Serge prend la présidence du Sporting Club en remplacement de Claude De Stéphani.
La coupe GAUBERT se déroule le 27 janvier avec environ 700 participants.
Plaisance triomphe, le cap des 100 compétiteurs plaisançois a failli être atteint.
En judo, Aurélie MORANDIN et Cyril ROHAUX  sont qualifiés pour le championnat inter-région à Limoges.
L’ équipe junior SCP Arts Martiaux représente la région Midi Pyrénées le 21 avril 2002 lors des championnats de France FFJDA  par équipe..
Aurélie Morandin se classe 5ème au championnat de France FSGT.

En Ju-jitsu, Le 16 mars 2002 Christine JOURDES et Stéphane VEIGA, Delphine ECHEYNNE et Marie Claire LACAM sont champions départementaux ceinture marron/noire de Ju-jitsu.

Au Taïso, Laurent Lombez encadre le Taïso.

Le Karaté-do organise un stage à Aspet et 2 stages (compétition combat et compétition kata) à Mondonville.
65 Karatékas participent au Stage National avec Joël VAILLANT les 2 et 3 mars.
4 karatékas participent au stage spécial national de Vichy

Share Button